close
Objets connectés

Jamais à plat avec Otonohm !

dsc_4140

Nos appareils connectés n’ont jamais été aussi faciles à transporter. Ils sont légers, ils sont pratiques et on s’en sert partout et tout le temps. On est d’ailleurs tellement devenus dépendants de ces machines que notre plus grande crainte (mis à part le fait de se les faire voler) est de se retrouver en panne de batterie.

read more
Jeux vidéo

Est-ce que je peux jouer à Pokémon Go avec mes enfants ?

logo-go

 

Si vous êtes un vrai papa geek, que je vous dis « qu’on est de retour pour vous jouer un mauvais tour » et que vous comprenez la référence, vous faites donc parti de la génération Pokémon, tout comme moi !

 

C’est donc avec un certain enthousiasme (pour ne pas dire que j’étais excité comme une puce) que je surveillais l’arrivée de Pokémon GO en France, et que lorsque l’application est officiellement sortie je me suis précipité pour l’installer et l’essayer. La question s’est alors rapidement posée : est-ce que je peux partager l’aventure Pokémon avec ma fille de 4 ans ? Et puisque je me suis posé la question ça veut dire que je ne dois pas être le seul.

 

Voici donc mes impressions sur le sujet. Attention, ici la question n’est pas tant de savoir si Pokémon Go est un bon jeu ou non (à mon sens : marrant trois jours, pas terrible sur le long terme), mais plutôt de savoir si on peut y jouer en famille en toute sécurité.

 

Pokémon GO : le jeu qui vous sort de chez vous

 

La première particularité de ce jeu est qu’il est impossible d’y jouer tranquillement assis dans son canapé, bien au chaud à la maison. Pokémon GO est un jeu d’aventure qui vous oblige à sortir de chez vous et à marcher. D’un point de vue de la santé, c’est plutôt une bonne chose. En revanche, côté pratique, une fois les vacances terminées et l’organisation de la vie quotidienne retrouvée, je ne suis pas sur que ce soit aussi facile que ça de se caler une balade d’une heure pour aller attraper trois Pokémons ou combattre en arène.

Un Pikachu sauvage est apparu ! Sors ta pokéball ! (c) https://www.flickr.com/photos/iphonedigital/28286906571
Un Pikachu sauvage est apparu ! Sors ta pokéball ! (c) Iphonedigital – Flickr

 

Il y a de nombreux témoignages de parents (surtout des Américains) qui racontent comment Pokémon Go à permis de renforcer leur lien parent/enfant car avant ça ces derniers ne sortaient jamais de chez eux, alors que là ils passent beaucoup plus de temps ensemble.

 

C’est à la fois beau, et terriblement navrant, qu’il faille attendre l’arrivée d’un jeu vidéo pour créer du lien parent/enfant. Si vous comptiez là-dessus, je ne saurais que trop vous convaincre que d’essayer de passer plus de temps avec vos enfants à lire des livres, faire des balades, jouer avec eux au parc ou dans le jardin avant de vous lancer dans le jeu vidéo.

 

Par ailleurs, il faut savoir que Pokémon Go est avant tout un jeu citadin. En ville, les Pokémons sont légions, ainsi que les points d’intérêts. En rase campagne il va falloir marcher looooooongtemps avant qu’il ne se passe quelque chose.

 

Donc avant de promettre à votre enfant que vous allez capturer des Pokémons ou vous lancer dans un combat d’arène, encore faut-il pouvoir le faire en habitant au bon endroit ou en prévoyant une bonne dose de logistique.

 

Pokémon Go est il adapté aux enfants ?

De quoi est-il exactement question dans ce jeu ? Vous êtes un dresseur de Pokémons (jusque là, tout va bien) qui commence sa carrière comme un bleusaille avec zéro Pokémon en poche, une belle collection de pokéballs vides, et de bonnes chaussures. Votre mission ? Capturer les Pokémons sauvages qui apparaissent autour de vous, leur faire monter de niveau puis conquérir, et tant qu’à faire conserver, des arènes pour votre équipe.

 

Le jeu se déroule donc en deux parties distinctes, la capture et le combat. La première est clairement adaptée aux enfants. On marche dans la rue, on essaie d’aller à un endroit, puis un autre jusqu’à trouver un Pokémon sauvage. Le niveau d’amusement et d’excitation arrive à son paroxysme quand ce dernier apparaît et qu’on tente de le capturer. Pour cela, il faut lancer avec adresse une pokéball sur le monstre pour tenter de l’attraper. Jeter la pokéball demande un peu pratique, mais si ma fille de 4 ans à réussi (avec un Pokémon de base, certes) alors tout le monde peut le faire.

Pokemon-GO-iOS-screenshots
La phase de recherche et capture est de loin la plus sympa ! (c) The Pokemon Company

En famille, cette partie est clairement la plus amusante ! La phase de combat correspond moins aux enfants en bas âge (d’ailleurs, ça ne les intéresse pas réellement, à cet âge là c’est plutôt l’aspect collection qui les fascinent). Un Pokémon qui combat doit lancer des attaques, et se fait attaquer à son tour. On gagne ou on perd, cela demande de la stratégie, de l’anticipation, mais aussi de savoir lire. En clair, en dessous de 7/8 ans, la phase de combat n’est pas idéale. Et là encore, l’aspect itinérant du jeu fait que vous devrez toujours être avec votre enfant (ou lui confier votre téléphone et le laisser seul partir en ville… mais bon, bof, quoi.) même pour les combats qui se font uniquement dans des arènes au pied desquelles vous devrez physiquement vous trouver.

 

En clair, c’est faisable en vacances ou pendant le week end mais ça va empiéter sur votre temps de famille.

 

Pokémon GO : un jeu gratuit et donc cher

 

Autre paramètre à prendre en compte : on ne fait pas monter en puissance ses Pokémons en les faisant combattre. J’ai eu du mal à appréhender la façon de jouer à Pokémon Go au départ car je pensais qu’il fallait faire évoluer ses Pokémons en les jetant (de grès ou de force) au combat face à d’autres Pokémons sauvages, ou en arène (comme dans les autres jeux Pokémons quoi). Mais en fait, non. Pokémon GO se comporte là comme n’importe quel jeu gratuit basé sur le principe de pouvoir acheter sa flemme.

IMG_8310
Pour améliorer ce Roucarnage, il faut utiliser 400 poussières d’étoiles et un bonbon Roucool.

Comprenez que pour rendre un Pokémon plus fort, ou pour le faire évoluer il faut utiliser deux éléments : de la « poussière d’étoile » et des « bonbons ». Ces derniers vous sont donnés lorsque vous capturez d’autres Pokémons, et comme nous l’avons vu plus haut, cela nécessite de se bouger les fesses.

Le jeu propose alors des objets qui permettent d’attirer les Pokémons sauvages à vous, et donc de ne pas avoir besoin de bouger. Pratique ! Oui, mais ces objets sont payants. Vous faites donc face à deux possibilités, sortir et marcher ou payer et rester dans votre canapé. En tant que parent, je ne jetterais pas l’opprobre sur celui qui décidera de payer pour capturer des Pokémons et faire évoluer sa collection afin de rendre son enfant heureux sans avoir à bouger parce qu’il est trop fatigué de sa semaine.

Mon point est donc de vous mettre en garde, cela vous coutera rapidement assez cher !

 

Pokémon Go et l’addiction aux jeux vidéo

 

D’une manière plus générale, Pokémon Go pose la question de la façon dont il faut ou non amener les enfants vers les jeux vidéo. Le jeu de Niantic étant ultra tendance, c’est évidemment vers lui que les regards se tournent, mais il faut reconnaître que c’est l’arbre qui cache la forêt et que les questions sont toujours un peu les mêmes :

  • Ce jeu est-il adapté à mon enfant ?
  • Est-ce que je peux le laisser y jouer seul ?
  • Comment réguler les moments de jeu pour ne pas que ça empiète sur la vie de famille ?

    Mais ? Où qui sont les pokétrucs ?
    Mais ? Où qui sont les pokétrucs ?

 

Il est assez difficile de répondre à ces questions de manière générale car cela dépend de chaque famille. Ce qui est certain, c’est que les jeux vidéo, quand ils sont bien dosés et bien adaptés, sont un loisir tout à fait valable et un outil pédagogique non négligeable.

 

Mais, à mon sens, il faut respecter certaines règles :

 

  • Le jeu doit être adapté à l’âge de l’enfant
  • Si possible, le jeu doit être une activité partagée avec le parent
  • L’adulte doit valider l’installation des nouveaux jeux et les essayer lui-même au moins une fois
  • Si l’enfant joue seul, il faut limiter le temps d’usage
  • Le jeu vidéo ne doit pas être une activité de substitution à la vie de famille (genre vas-y joue ça me fera des vacances)
  • En cas de caprice ou conflit pour avoir le droit de jouer, il faut limiter et réduire le temps d’usage.

 

Dans le cas de Pokémon GO, cela veut dire ne pas laisser votre enfant partir seul avec votre téléphone, toujours l’accompagner dans la recherche de Pokémons et toujours être très attentif à votre environnement.

 

En conclusion, et pour répondre directement à la question, je pense que Pokémon Go est adapté pour y jouer avec de jeux enfants à condition que les temps de jeu soient bien encadrés et votre porte-monnaie bien rempli.

 

En ce qui me concerne, j’ai supprimé le jeu. Je pense que j’achèterai plutôt une Nintendo DS ou un Wii pour jouer ensemble à Pokémon ou Mario Kart, et ne pas vider la batterie de mon téléphone en moins d’une heure.

 

Et vous, quel bilan faites vous de Pokémon GO et des jeux vidéo en famille ?

read more
Divers

A toi ma fille

mv5bmtyymdm2mzk0ml5bml5banbnxkftztgwnzg0mdy1mte._v1_sx1104_sy683_.jpg.CROP.promo-mediumlarge._v1_sx1104_sy683_
En cette journée internationale des droits des femmes, ma fille, je tenais à t'écrire cette lettre. Tu n'as que quatre ans même pas encore et
read more
1 2 3 9
Page 1 of 9