close
DSC_7482

Vous ne le savez peut-être pas, mais j’adore le thé. Depuis quelques années c’est devenu une véritable passion pour moi. Chaque jour je prends le temps de préparer du thé (glacé, en ce moment) et ça fait partie de mes petits plaisirs quotidiens.

Les Japonais et les Chinois ont une expression un peu similaire “Cha no yu” ou “Gong fu cha” qui, pour la faire simple et rapide, signifie prendre le temps de préparer le thé. Et il faut admettre qu’un bon thé, ça se prépare en douceur.

Comme tout le monde, mes premières fois avec le thé ont été très décevantes, la faute, entre autres, aux sachets à la va vite qu’on ne prend jamais le temps d’infuser correctement et qui, de toute façon, ne sont le plus souvent pas terribles (pour rester sympa).

D’une manière générale, la différence entre un thé raté, et un thé réussi, est le temps qu’on peut consacrer à sa préparation. Comme je travaille le plus souvent de chez moi, j’ai à dispo tous mes instruments pour faire du bon thé. Mais il y a des moments où le temps fait défaut, surtout le matin quand il faut préparer les enfants.

DSC_7484
C’est elle, la T.O by Lipton. Ici en gris, ce qui n’est pas la couleur la plus sympa.

Dans ces situations-là, j’ai souvent espéré avoir une machine capable de me faire automatiquement un thé, juste en appuyant sur un bouton. Et, aussi incroyable que ça puisse paraitre (bon pas si incroyable que ça, mais c’est pour l’emphase), cette machine existe et j’ai pu la tester !

Son nom ? T.O by Lipton. Sa fonction ? Préparer du thé simplement et rapidement sur le principe des capsules comme pour les machines à café, tout en offrant une vraie infusion.

Parlons un peu de la machine

En bon geek que je suis, je vais commencer par vous parler des specs de la machine. C’est à dire de ce qu’elle est capable de faire et ce qu’elle a sous le capot (bon enfin, symboliquement puisque je n’ai pas ouvert son capot).

La machine est fabriquée par Krups (ce qui n’est ni une bonne, ni une mauvaise nouvelle. On connait tous une cafetière Krups qui a rendu l’âme prématurément, et une autre qui dure depuis des années), elle mesure 20 cm de large, pour 36 cm de hauteur et 28 cm

On est dans les dimensions classiques d'une machine à café. L'encombrement du plan de travail est très raisonnable.
On est dans les dimensions classiques d’une machine à café. L’encombrement du plan de travail est très raisonnable.

de profondeur. Elle est plutôt légère avec ses 3 kg, et sa cuve permet de stocker 1L d’eau qui sera automatiquement filtré par un filtre Brita intégré (qu’il faudra changer occasionnellement, €€€).

Information importante, la hauteur maximum des tasses que vous pourrez utiliser sera de 9,5 cm, c’est-à-dire tout juste la taille d’un mug classique.

Enfin, la machine est disponible en plusieurs coloris pour l’accorder à votre cuisine bien sûr !

D’un point de vue technique, la machine fonctionne de manière autonome, mais elle permet à son utilisateur de modifier deux paramètres, l’intensité de l

Oh, les jolies capsules !
Oh, les jolies capsules !

’infusion et la quantité de thé désirée (petite tasse ou grande tasse).

La machine fonctionne avec des capsules “propriétaires” conçues, fabriquées et vendues par Lipton. Lorsque j’avais la machine en test, j’ai cherché à Leclerc si je trouvais ces capsules en rayon, mais il n’y en avait pas. Cela implique nécessairement un achat à distance sur le site de la marque.

Comment ça fonctionne ?

Alors tout ça, c’est bien joli, mais comment on fait pour se faire un thé ?

En réalité, le système est vraiment simple d’utilisation. Vous appuyez tout d’abord sur le bouton de mise sous tension (le gros bouton en haut), vous insérez la capsule désirée dans le porte-capsule

Etape 1, on met la capsule en place. La machine la reconnait automatiquement.
Etape 1, on met la capsule en place. La machine la reconnait automatiquement.

et vous placez ce dernier dans la machine. Il faut correctement le mettre en place sinon ça peut l’eau va fuir et vous perdrez du précieux breuvage.

On sélectionne ensuite l’intensité désirée (en toute franchise, j’ai systématiquement placé l’intensité la plus haute possible pour avoir un maximum de gout et allonger un peu l’infusion), puis on appuie sur thé court (un peu moins de 20 cl) ou thé long (un peu moins de 30 cl) et l’infusion commence.

C’est alors que le spectacle commence avec, disons-le franchement, un certain degré de mise en scène. La “chambre d’infusion”, c’est-à-dire la zone où vous se rencontrer les feuilles de thé et l’eau, est un de petit ballon de verre au milieu de la machine. Ce dernier est rétroéclairé pour que vous puissiez profiter au mieux du spectacle.

En activant la machine la capsule se perse automatiquement puis le niveau de l’eau monte pour emporter les feuilles dans la zone d’infusion. Lorsque le niveau est assez eau, de l’air vient brasser les feuilles ce qui les fait danser, comme dans la pub (qui comme toute publicité est léééééééééééégèrement tirée par les cheveux).

Au bout d’un temps (assez court), l’infusion coule dans la tasse, mais ce n’est pas fini. Un jet d’eau vient nettoyer la bulle des feuilles qui sont restées collées à la paroi, et au passage allonger un peu

Le thé est prêt ! Ici, il s'agit de l'option petit tasse, 20 cl.
Le thé est prêt ! Ici, il s’agit de l’option petit tasse, 20 cl.
Etape finale, la capsule à bien bossé.
Etape finale, la capsule à bien bossé.

(mais aussi couper à l’eau) votre thé dont le volume n’était pas particulièrement haut.

Les feuilles s’en reviennent seules dans le porte-capsule, qui fait aussi office de filtre, et qu’il ne vous reste plus qu’à tapoter sur la poubelle pour le nettoyer.

 

 

La promesse est-elle tenue ?

La grande question, maintenant, est : est-ce que c’est bon ?

La réponse est globalement, plutôt pas mal pour du thé en capsule et une machine automatique. Maintenant, il ne faut pas se leurrer, on ne remplace pas la qualité gustative d’un thé fait à la main dans les règles de l’art.

Le premier problème que je vois avec cette machine, c’est que la quantité de thé dans chaque dose (surtout pour le thé vert) n’est pas toujours suffisante.

Pour faire une tasse de thé, il est généralement admis qu’il faut entre 2,5 à 3,5 grammes de thé.

Les capsules n’ont pas toutes la même quantité de thé, mais celles que j’ai pu tester avaient 1,3 gramme pour le thé vert et 2,2 pour le thé noir. C’est un peu court, mon cher Watson.

IMG_7108
1,3 gramme pour le thé vert, c’est peu.
IMG_7152
2.2 grammes pour le thé noir, c’est mieux mais encore un peu en deçà de ce qu’il faudrait.

 

Grâce à un système de reconnaissance automatique des capsules, la machine adapte automatiquement la durée d’infusion. Mais celle-ci est finalement assez courte et ne dure guère plus de 2 minutes quand un thé noir révèle sa saveur plutôt autour de 5 minutes d’infusion.

À ce titre, j’ai fait un essai en prenant deux capsules identiques, mais pour lesquelles j’ai fait un traitement différent. La première a été infusée dans la machine et la seconde dans un “kit de dégustation” à la manière d’un thé classique, comme vous pouvez le voir dans les photos ci-dessous.

À gauche, le thé d'une capsule en infusion manuelle. À droite, le thé infusé dans la machine.
À gauche, le thé d’une capsule en infusion manuelle. À droite, le thé infusé dans la machine.
À gauche, les feuilles avec une infusion manuelle, à droite les mêmes feuilles mais avec une infusion dans la machine.
À gauche, les feuilles avec une infusion manuelle, à droite les mêmes feuilles mais avec une infusion dans la machine.

J’en tire deux informations intéressantes, d’abord on constate que l’infusion classique, à gauche, donne une

liqueur plus sombre. Rien de plus normal, puis qu’elle a infusé plus longtemps. À droite, donc, c’est plus clair.

Les feuilles, elles, sont logiquement plus déployées et ouvertes à gauche là où l’infusion a été la plus longue.

Et au niveau du gout ? Eh bien, sans appel, l’infusion classique est plus riche en gout, elle possède plus de profondeur et de saveur. Mais pour autant l’infusion de la T.O n’est pas si pire, au contraire, elle est bien meilleure que la plupart des thés en sachets !

Dans certains cas, elle est même tout aussi bonne qu’une infusion normale, c’est le cas avec le thé vert et les thés verts parfumés qui demandent, d’une manière générale, un temps d’infusion plus court.

Tout ça pour dire que le thé produit par la machine, malgré un temps d’infusion assez court et un dosage plutôt léger, est assez agréable et pourrait être un bon compromis pour les personnes qui n’ont ni le temps ni l’envie d’apprendre à développer leur palais et leur sens du thé.

 

En conclusion : intéressant, mais gare au prix !

Pour conclure ce long, et passionnant article (si, si, je sais que vous avez été captivé et que vous n’en pouvez plus d’attendre mes conclusions sur le sujet), je dirais que c’est une machine très pratique pour se faire un thé rapidement sans avoir à se poser de question ou mesurer la température de l’eau.

La qualité d’infusion est suffisamment bonne pour qu’on y trouve un certain plaisir de dégustation, mais surtout vous avez la garantie d’avoir un thé de qualité constante au fil des infusions, ce qui est un grand luxe.

Maintenant, il faut prendre aussi en considération l’aspect financier, car l’air de rien, la machine coute malgré tout 179 euros hors promotion. C’est assez cher. Mais comme souvent c’est surtout le prix des consommables qui va taper dans le portemonnaie.

Les capsules se vendent 3,90 euros la boite de 10. Sans trop y réfléchir, ça fait un thé à 0,39 euro, c’est toujours moins cher (et bien meilleur) qu’un thé ou café à la machine au bureau.

Mais maintenant, juste pour le principe, comparons le prix pour 100 grammes, l’unité de mesure du thé lorsque vous l’achetez en boutique.

Thé vert Sencha : Avec ses 1,3 gramme par capsule, le prix aux 100 grammes pour un paquet est de 30 euros. C’est cher, très, très cher même quand on sait qu’un sencha classique se trouve autour de 13 euros les 100 grammes, et déjà c’est plutôt de la bonne qualité. Pour 30 euros les 100 grammes dans la gamme des senchas, vous avez accès à des grands crus en quantité limitée, c’est dire. C’est dire quoi ? C’est dire que c’est cher en capsule (faut suivre, maintenant).

Thé noir Assam : Le thé noir d’Assam est un thé bien plus courant et il n’est pas étonnant, avec ses 2,2 grammes par capsule de constater qu’un paquet propose un prix aux 100 grammes de 16 euros. C’est bien plus raisonnable, mais c’est encore au-dessus du prix en vrac pour ce type de produit qui se trouve entre 6 et 10 euros les 100 grammes.

Donc, pour être 100% satisfait, j’aurais aimé pouvoir faire mes propres capsules avec mon propre thé que je me serais acheté comme un grand.

Bien sûr, ce n’est pas près d’arriver, car Lipton cherche avant tout à vendre un concept global, une machine certes, mais surtout une adhésion aux thés conçus et vendus par la marque.

Encore une fois, ce n’est pas un mauvais deal, bien au contraire, je pense que cette machine trouvera facilement des acquéreurs et fera des heureux.

Merci encore à Lipton pour m’avoir prêté la T.O (que j’ai rendu depuis), et sur ces bonnes paroles, je vais aller me faire un petit thé.

Si vous aussi avez testé cette machine, n’hésitez pas à partager votre point de vue 🙂

Et si vous n’aviez pas encore rejoins le club, venez donc faire un tour sur ma page Facebook et likez-là comme si votre vie en dépendait.

 

Nicolas

The author Nicolas

Nicolas est un papa, Nicolas est un geek, Nicolas est un papa geek ! Mais aussi journaliste, et photographe professionnel.

2 Comments

  1. Ils sont fous, faire du thé c »est vraiment simple, des feuilles de thés, un filtre (qui est biodégradable, compostable etc.) et de l’eau chaude !
    Et qu’est ce qu’ils nous vendent encore ? Une machine, du plastique, des capsules…

Leave a Response