close
Diverstop

Le top 5 des conversations de nouveaux parents

Fotolia_69991429_Subscription_XL

Houra, vous voilà jeune parent ou sur le point de le devenir ! Comme on dit, vous êtes aux portes de la gloire. Formidable ! Mais avant de vous lancer dans cette merveilleuse aventure, vous devez vous préparer aux nouveaux sujets de conversations que vous allez avoir en temps que parent. Fotolia_69991429_Subscription_XL

Ne cherchez pas, vous ne pourrez pas y couper. Par moment, c’est vous qui serez à l’initiative de la conversation, d’autre fois c’est votre entourage qui amènera le sujet sur le tapis. Ce qui est sûr, c’est que vous allez parler ou entendre parler très souvent de ces nouveaux sujets.

Autant vous y préparer.

 

1- Le choix du prénom

 

Tant que bébé est au chaud dans le ventre de sa maman, le top des questions qu’on pose aux futurs parents est : “ vous connaissez le sexe ? ” suivi invariablement par : “Et vous avez déjà le prénom ? ”.

D’un point de vu personnel, je ne vous recommande pas de divulguer le prénom car, d’abord, cela ne regarde que vous, et qu’ensuite cela provoque généralement les réactions suivantes :

 

Toi : “ Pour le prénom, on hésite encore un peu. Pour le moment, on pense à Jérôme-Victorien.“

L’autre (réaction 1 : le gars sympa) : “ Ah mais c’est trop mignon ! “

L’autre (réaction 2 : le malaise hypocrite) : “Ah.. ouais, c’est sûr, c’est bien. En tout cas, c’est original… hi hi. “

L’autre (réaction 3 : le Y a pas moyen) : “ Haaan, je connaissais justement un Jérôme-Victorien quand j’étais à l’école primaire. C’était une teigne, une horreur. Franchement, je crois que c’est la pire raclure que j’ai jamais rencontré de toute ma vie. Quand je pense à lui, j’ai envie de pleurer et de vomir. Mais bon, vous faites comme vous voulez, hein.”

 

Le truc, c’est que les gens ont envie de savoir, c’est dans la nature humaine. Alors au pire, brouillez les pistes. Dites qu’il s’appellera Thomas ou Julie, un truc bien classique, et gardez le vrai prénom pour la naissance. Comme ça, vous serez tranquille 😉

 

2 – L’allaitement : pour ou contre

 

Voilà un débat qui déchaîne les foules (de jeunes parents, essentiellement) : être pour ou contre l’allaitement. C’est le genre de conversation dans laquelle on vous demandera forcément de prendre position. L’allaitement, on est pour, on est contre, mais on est rarement neutre à son sujet. D’ailleurs, la façon dont on vous pose le plus souvent la question est assez révélatrice :

 

“Non mais toi, t’es pour ou contre l’allaitement ?”

 

Mon caractère pacifiste me fait croire que l’on peut raisonnablement être pour et contre l’allaitement, sans que cela ne change grand-chose à la qualité de la vie de votre enfant. Chaque solution a ses avantages et ses inconvénients, là n’est pas la question.

En revanche, ce qui est sur, ce donc que l’on parlera assez régulièrement de ce que madame fera ou non de ses seins. Vous voilà prévenu !

3- Les (petits) bobos

 

Les jeunes parents ne sont pas connus pour être les personnes les plus patientes et capable de sang-froid au monde. Au moindre petit bobo de leur tendre bébé, c’est la panique totale. Et si ces jeunes parents ont la chance d’avoir dans leur cercle familiale un référent médical (toute forme de médecine est acceptée, même un stagiaire en pharmacie ou un vétérinaire ça peut faire l’affaire) alors il n’est pas rare d’avoir ce genre de conversations :

 

(la scène se passe un dimanche soir à 22h)

Michel, le référent : “Allo ?”

Toi : “Ah, salut Michel, je te dérange pas ? Tu vas bien ? “

Michel : “Euh écoute, j’ai connu mieux mon hamster vient de mourir en tombant dans le grille-pa…”

Toi (qui n’écoute absolument rien) : “…Ha ha, c’est génial Michel ! Bon écoute, je t’appelle parce que Jérôme-Victorien à un gros bouton qui vient d’apparaître sur la fesse droite. On est très inquiets, d’après Doctissimo, c’est un cancer ou la lèpre. Je peux t’envoyer une photo ?”

 

Et voilà comment on en vient à recevoir des photos de boutons de fesses un dimanche soir à 22h, alors que bon, c’est clairement rien du tout. Hein. Mais, qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour nos enfants ?

 

4 – Monsieur Caca

 

Quand vous allez aux toilettes, il serait assez mal vu que vous commenciez à parler de la nature de votre production, de sa texture, ou encore de son odeur. Et pourtant, jeune parent, le nouveau topic à la mode va bel et bien être les belles crottes de ton enfant. C’est une conversation que vous aurez essentiellement avec votre co-parent, mais comme vous êtes généreux, il n’est pas rare que vous en fassiez également profiter votre entourage. Exemples :

 

Toi (inquiet) : “ Ecoute, je comprend pas, ça fait trois jours qu’il ne fait que de toutes petites crottes comme un lapin.”

L’autre (qui ne prend pas la mesure de la gravité du problème, ou qui s’en fout) : “ ben je sais pas moi, tu lui donnes peut être trop de carottes ?”

Toi (qui ne perçoit pas du tout l’ironie) : “Ah ouais ? Tu crois ? J’espère qu’il va faire une belle crotte moulée ce soir”

 

ou

 

Toi (enthousiaste pendant la pause déj) : “ Holala t’aurais du voir ça, Jérôme-Victorien vient de faire son méconimium !”

L’autre (qui ne devrait pas poser la question ) : “ Son quoi ?”

Toi (Mode Jamie) : “Ah tu connais pas ? Le méconium c’est le premier caca du bébé. C’est une matière noire et super-visqueuse. C’est un peu comme s’il faisait caca du pétrole, mais ça sent pas trop mauvais tu vois. Tiens regarde, je l’ai pris en photo.”

L’autre : “euh… Je, je dois y aller là.”

Toi : “Ah bon ? T’as plus faim ? T’as même pas touché à ta mousse au chocolat. D’ailleurs, c’est drôle elle ressemble un peu au méconium…”

5 – Le tourneur de couteau dans la plaie

 

On a tous un pote qui est l’incarnation du fêtard célibataire. Le genre de mec (parce que bon, oui, c’est le plus souvent un homme) pour qui avoir des enfants c’est absolument pas dans sa todo list et qui passe son temps à sortir et à le faire savoir. Comme la vie de parent est un mystère total pour lui, il pose des questions qui font mal.

 

Lui : “ Hey, je t’ai pas vu à la fête de Michel pour son diplôme de Proctologue, c’était enooooooooorme !!”

Toi : Si, si on était là mais on est arrivé tôt parce que Jérôme-Victorien…

Lui : Ptin le prénom de merde.

Toi : Ta gueule. Bref il se couche tôt, donc on est parti vers 22h.

Lui : Ah ouais, t’as tout raté en fait. Ça a vraiment commencé à minuit. C’était complètement ouf, la soirée de l’année !

Toi : Ha ha, c’est dommage ça devait être bien. C’est vrai que c’était pas encore trop ça l’ambiance, y avait que nous en fait.

Lui : Mais bon sinon, t’as vu le concert de [insérer nom de groupe à la mode] ? C’était MA-LADE !!!

Toi : Ah ouais ? Non, bah j’étais pas au courant en fait. Mais bon j’aurais pas vraiment eu le temps de toute façon.

Lui : C’est trop con, mec. Et sinon, tu viens à l’EVG de Louis-Fernand ? Ça va être surpuissant, on a prévu la tournée des bars à strippers à Ibiza. Ahouuuuuuuuuu !!

Toi (mega saoulé) : Non, mais tu sais quoi ? Ça m’a vraiment fait plaisir de parler avec toi. Faut qu’on se fasse un truc, je te rappelle dans, quoi aller, 6 ou 7 ans ? Ok ? Allez ciao.

 

Voilà sinon parmi les autres sujets à la mode vous aurez, en vrac :

 

  • La place en crèche
  • La formidable précocité intellectuelle de votre enfant
  • Le manque flagrant d’éducation et de savoir faire des autres parents (notamment au jardin d’enfants)
  • La critique hautement objective de la capacité qu’on vos propres parents à s’occuper de votre enfant. C’est d’ailleurs à se demander s’ils ont été eux-même parents un jour et comment vous en êtes arrivé là.
  • Vos derniers exploits en terme de bricolage (aussi appelée “Comment j’ai réussi, tout seul hein, à monter un meuble Ikea en même pas 5 heures et sans presque rien casser”)
  • Etc.
  • Etc.

Si vous avez constaté d’autres sujets de conversations que vous n’aviez pas avant de devenir parent, n’hésitez pas à les partager ici !

Image d’ouverture par JC-Carta – Fotolia

Nicolas

The author Nicolas

Nicolas est un papa, Nicolas est un geek, Nicolas est un papa geek ! Mais aussi journaliste, et photographe professionnel.

2 Comments

  1. Coucou. C’est trop sympa de revivre ces moments prénatals. C’est vrai que les conversations autour des prénoms et de l’allaitement ont duré assez longtemps. Mon mari a fini par éviter le sujet au bout d’un moment. ;-P

  2. Salut Nicolas !
    Jeune papa, je me retrouve totalement dans ton blog et ai lu ton livre avec avidité… Continue ce super travail, qui file la banane à pas mal de pères en détresse !

    Bravo, et au plaisir de te lire à nouveau !

Leave a Response