close
photo foobot 1

Notice: Array to string conversion in /home/monpapae/www/wordpress/wp-content/plugins/tiled-gallery-carousel-without-jetpack/jetpack-carousel.php on line 216

Notice: Array to string conversion in /home/monpapae/www/wordpress/wp-content/plugins/tiled-gallery-carousel-without-jetpack/jetpack-carousel.php on line 216

Notice: Array to string conversion in /home/monpapae/www/wordpress/wp-content/plugins/tiled-gallery-carousel-without-jetpack/jetpack-carousel.php on line 216

Notice: Array to string conversion in /home/monpapae/www/wordpress/wp-content/plugins/tiled-gallery-carousel-without-jetpack/jetpack-carousel.php on line 216

Vous avez l’impression que ça sent le renfermer chez vous ? Que l’air intérieur de votre maison est plus pollué que l’air extérieur ? Eh bien, techniquement, il se peut bien que vous ayez raison ! Il n’y a vraiment pas de quoi s’en réjouir, mais en général l’air intérieur de nos habitations est 2 à 5 fois plus pollué que l’air extérieur. Super !

Pourquoi ? Eh bien essentiellement parce que nous avons arrêté d’acheter des meubles en vrai bois au profit de meubles en bois aggloméré. Ces derniers émettent quantité de particules que l’on appelle Composés Organiques Volatils (COV). Ils portent de doux petits noms comme formaldéhydes, solvants organiques, éthers de glycol, et j’en passe.

Avant d’aller faire le piquet de grève devant Ikea ou Conforama, sachez que ces polluants sont également libérés par les nombreux produits chimiques que nous hébergeons, les produits de nettoyage, les parfums chimiques (bougies) ou encore nos vêtements… Bref, il y en a partout !

Faut-il paniquer tout de suite ?

De telles annonces ont de quoi vous faire paniquer, et franchement, c’est d’autant plus normal que ces COV sont, pour la plupart, cancérigènes. Génial ! Alors que faire ? Eh bien, avant tout, il faut AÉRER chez soi. Tous les jours, au minimum dix minutes. Si vous avez une VMC qui ventile l’air, c’est un plus, mais il faut quand même aérer régulièrement.

Ensuite vient l’heure du bilan et pour cela le Foobot pourra vous aider ! Ce joli petit boitier vous photo foobot 1permet d’analyser l’air ambiant et vous offre de jolis graphiques pour faire le point sur ce qui va ou ne va pas chez vous… enfin pas vous, hein, votre domicile. Vous auriez compris, bien sûr. BREF.

Que mesure le Foobot ?

Appareil très complet, le Foobot est capable de mesurer en temps réel les niveaux de COV, particules fines, et CO2 dans l’air. Il mesure aussi la température et le taux d’humidité. Chacun de ces éléments possède ses propres taux fixés par différentes conventions et au-dessus desquels il n’est pas recommandé de s’aventurer.

Foobot mesure tout ça, et fait ses petits calculs pour vous sortir ensuite un indice global de la qualité de l’air de votre domicile. Tant que l’indice est en dessous de 50, tout va bien. Dès qu’il dépasse ce seuil, le Foobot se fâche et ses LED passent de bleu à orange. Il faut aérer !

photo foobot 2Le Foobot est capable de snifer l’air d’une pièce de 120 m². Il est recommandé de le placer dans la pièce à vivre pour une analyse plus pertinente. Maintenant, libre à vous de le mettre dans la chambre de vos enfants pour voir si leur air est meilleur que le vôtre.

Dans tous les cas, le Foobot a besoin de 6 jours pour se calibrer et donner des mesures cohérentes avec votre mode de vie.

Une app perfectible

Toutes ces infos sont consultables sur l’application du robot, directement sur votre smartphone. Cette dernière est fonctionnelle, mais franchement perfectible en termes d’ergonomie et de visualisation des données.